JO 2024 (HANDBALL): "DIFFICILE", "TRISTE", "SPéCIALE"... L’ANNONCE TRèS PARTICULIèRE DE LA LISTE DES JEUX VéCUE PAR LES BLEUS

Ils étaient 21 à postuler une place pour les Jeux olympiques de Paris cet été et n’ont été que 17 (14 + 3 réservistes) à être retenus. Parmi les joueurs laissés à la maison par Guillaume Gille, des cadres comme Kentin Mahé et Timothey N’Guessan mais aussi Thibaud Briet et Benoît Kounkoud. L’annonce de la liste s’est déroulée à la fin d’un stage de préparation de deux semaines à Tignes.

"Le stage a été intense en termes d’entraînement donc nous avons créé des liens forts", rappelle Ludovic Fabregas. "Ça a été un moment très difficile mais ça fait partie des décisions à prendre pour le staff. D’un point de vue personnel, j’ai senti tout le monde au même niveau et devoir se séparer de 4 coéquipiers c’est douloureux mais c’est le sport de haut-niveau." Des propos confirmés par son coéquipier Elohim Prandi. "J’ai vu que certains avaient été très impactés par la liste. Il y avait la charge de travail mêlée à la crainte de ne pas être retenu pour disputer les Jeux dans ton pays. Même les plus anciens ont avoué que c’était vraiment la liste la plus compliquée à donner parce que les 21 joueurs étaient éligibles au poste de titulaire." 

"Leur faire un câlin et pleurer avec eux"

Parmi les joueurs les plus impactés par cette liste, Aymeric Minne, l’une des surprises de ce groupe retenu pour les Jeux au détriment du cadre Kentin Mahé. "Il y’avait des contents, des déçus, des surpris. C’était un moment spécial dans l’histoire de ce groupe. Nous avions une séance de prévue et l’avons annulé tellement il y’avait de l’émotion chez tout le monde. J’ai encore du mal à en parler aujourd'hui car j’ai été très ému. Tout le monde ne parlait plus que de ça les jours qui ont précédé la liste. Émotionnellement, les trois jours de repos que nous avons eu après Tignes ont fait du bien."

Une liste qui a fait parler, car même la légende de l’équipe Nikola Karabatic s’est sentie sur la sellette. "Il nous disait toujours ‘si je suis pris’", rappelle Aymeric Minne. Et si le futur retraité figure bien dans le groupe qui disputera les JO, il reste prudent tant que la compétition n’a pas commencé. "Dans ma tête, je ne suis pas encore aux Jeux. Tant qu’on n’est pas à la cérémonie d’ouverture, tout peut se passer: une blessure, un changement", tempère Nikola Karabatic. "C’est ce que nous avons dit aux quatre non-retenus. Il fallait être auprès d’eux dans ce moment triste, leur faire un câlin et pleurer avec eux."

2024-07-09T16:54:17Z dg43tfdfdgfd