GALTHIé, ATTENTION DANGER ! UN EX BALANCE

Une semaine après sa victore souffreteuse face à l’Uruguay, le XV de France s’apprête à disputer son troisième match dans la Coupe du monde face à la Namibie. Et cette fois, Fabien Galthié a décidé d’aligner ses meilleurs atouts contre les « Welwitschias », pourtant l’équipe la plus faible du groupe. Si le sélectionneur tricolore s’en défend, la piètre prestation des Bleus contre l’Uruguay a forcément pesé lourd dans cette décision.

Face à la Namibie, les Bleus devront non seulement gagner, mais également bien gagner. Au vu de l’opposition offerte par l’équipe africaine face à la Namibie puis la Nouvelle-Zélande, il n’y a pas lieu d’être inquiet. Mais en cas de contre-performance, le pire serait à craindre pour les troupes de Fabien Galthié, selon Mourad Boudjellal. «Je ne suis pas inquiet face à la Namibie, mais si par malheur, on n’en mettait pas 50 à la Namibie, on rentrerait dans une zone de turbulences et là c’est le point faible de Fabien », a-t-il ainsi lancé auprès d’Eurosport.

Et l’ancien président du RC Toulon, qui avait fait de Fabien Galthié son entraîneur en 2017, de détailler son propos.  « Ce genre de turbulences où on commencerait à avoir le doute, où peut-être les médias commenceraient à se retourner, à avoir moins de certitudes sur l’équipe de France. Là, Fabien il n’a pas le mental qu’il faut, a-t-il expliqué. J’espère que ça va bien se passer contre la Namibie. Bien se passer c’est en mettre au moins 50. Sinon, si le doute s’installe, peut-être qu’il y aura des vraies colères, peut-être qu’il va sortir un caractère qui sera différent. Il faut vraiment que ce match face à la Namibie rassure tout le monde. Le SMIC c’est 50. »

2023-09-21T09:02:19Z dg43tfdfdgfd