LA GROSSE COLèRE D’ANTOINE GRIEZMANN

L’équipe de France ne disputera pas une nouvelle finale. Cette fois, l’aventure des Bleus s’est arrêtée en demi-finale. Conséquence de leur défaite concédée face à l’Espagne (2-1) au terme d’une rencontre dominée par la Roja. Les hommes de Didier Deschamps ont eu beau ouvrir le score dès les premières minutes de la rencontre, cinq minutes ont suffi aux Espagnols pour renverser la situation, coupant les jambes des Français.

Et cette fois, les Bleus ont été plombés par leur défense, selon Antoine Griezmann. S’il reconnaît la supériorité de l’Espagne, le milieu de terrain tricolore, sur le banc au coup d’envoi, a pointé du doigt la suffisance des Bleus sur le premier but inscrit par Lamine Yamal d’une frappe exceptionnelle dans la lucarne de Mike Maignan.

"On sait que Yamal est gaucher et on prend une frappe du gauche"

« On savait qu’ils frappaient beaucoup de loin et on prend une frappe de loin. On sait que Yamal est gaucher et on prend une frappe du gauche », a-t-il ainsi regretté au micro de TF1 après le match, ajoutant : « L’égalisation nous a fait mal et le deuxième but quatre minutes après nous a tués. On est bien rentrés dans les vingt premières minutes mais on l’a peut-être vu trop facile. »

Le milieu de terrain madrilène n’en a pas moins rendu un bel hommage à la sélection espagnole. « Il a manqué de la solidité défensive et des jambes mais ils ont été meilleurs que nous, a-t-il confié. On a perdu contre une grosse Espagne. Pas d'excuses de jambes coupées ou quoi, ils ont joué une prolongation aussi. Ils ont été meilleurs dans tout. »

Entré à l’heure de jeu en remplacement de N’Golo Kanté, Antoine Griezmann n’est pas parvenu à infléchir le cours de la rencontre, ne parvenant pas à contrer la mainmise des Espagnols dans l’entrejeu.

2024-07-10T03:23:36Z dg43tfdfdgfd